Latest Posts

Comment choisir un bon emplacement commercial ?

Avoir un emplacement numéro 1 fait partie des critères de réussite de votre boulangerie L’atelier Papilles. Avant l’ouverture de celle-ci, nous sommes à vos côtés pour étudier la zone de chalandise, évaluer le flux de clientèle et vérifier que le local visé correspond à un bon emplacement commercial.

Florent Ferraris, Directeur du développement Franchise Boulangerie L’atelier Papilles, nous explique les critères de réussite pour choisir un bon emplacement commercial.

Comment choisir un bon emplacement commercial pour ouvrir une boulangerie L’atelier Papilles ?

« Nous vérifions tout d’abord la superficie du local, qui doit faire en moyenne 250/300 m2. La zone de chalandise idéale est une ville de 20 000 habitants minimum.  Un local en entrée de ville, avec un beau flux routier sur un rond-point est idéal.
Nous priorisons également les zones commerciales, qui permettent aux clients de faire des achats complémentaires dans les enseignes voisines (primeurs, magasin bio, etc.).
Le site doit être visible et accessible depuis un axe passant, avec un parking pour pouvoir se garer facilement et satisfaire tous nos clients, les familles comme les plus pressés ».

J’ai repéré un bon emplacement commercial. Comment savoir si c’est le bon ?

« 3 critères sont nécessaires parmi les 6 suivants. En-dessous, les conditions sont insuffisantes à l’ouverture d’une boulangerie L’atelier Papilles.

  • ZONE D’ACTIVITE : nous préconisons les ZAE (Zone d’Activité Economique), ZA (Zone d’Activité), ZI (Zone Industrielle), ZF (Zone Franche), ZAC (Zone d’Aménagement Concerné), Zone tertiaire. L’idéal est d’avoir une forte représentation des emplois tertiaires, avec surtout des entreprises de moins de 50 salariés (pour s’assurer de l’absence de restaurant inter-entreprises). Et si possible, être situé en entrée ou sortie de zone.
  • ZONE COMMERCE : dans les zones de commerce, nous visons les centres commerciaux, les retail parcs, avec une locomotive alimentaire. Encore une fois, nous essayons toujours d’être positionné en entrée ou sortie de zone plutôt qu’à l’intérieur.
  • PASSAGE : nous nous assurons d’un nombre de passages par jour minimum, certifié si possible par un comptage de la direction des routes par période (avec les jours et les heures, pour vous aider dans l’établissement de votre business plan).
    • Pour un local en bord de route nationale ou en bord d’artères pénétrantes, il est nécessaire d’être positionné sur le 1er ou 2nd flux le plus important de la ville (pour les petites villes). Sinon, nous nous assurons d’un flux d’environ 12 000 véhicules/jour au minimum.
    • Parking : il est primordial en périphérie.Comptez un minimum de 15 places obligatoires.
  • LOISIRS : avoir un cinéma multiplex, un bowling, un laser Quest, une discothèque ou une animation ludique ou touristique à forte fréquentation à proximité est un point fort pour drainer du trafic dans votre boulangerie L’atelier Papilles.
  • ECOLE / ETUDIANTS : un lycée ou une université proche de votre boulangerie assure une clientèle régulière pour la pause déjeuner et la fin de journée.
  • HABITAT : il faut être près d’une zone pavillonnaire, d’une zone de logements de type social, d’une zone de logement résidentiel ou d’une zone prêt PAP (Prêt aidé par l’Etat). Le profil type idéal étant une sur-représentation par rapport aux moyennes nationales des ménages de professions intermédiaires.

Nous attribuons ensuite une note sur chacun de ces critères. Chaque site obtient au final une note sur 100. Si la note est supérieure à 80, c’est un bon emplacement commercial, considéré comme « top ».

La variabilité de la taille de chaque potentiel est grande et le point primordial n’est pas toujours tant le potentiel que sa nature et la possibilité de captation d’où la primauté de l’emplacement. Il convient également de bien analyser la concurrence présente à proximité ».

Vous souhaitez en savoir plus et ouvrir votre boulangerie L’atelier Papilles ? Contactez-moi, je serai ravie d’échanger sur votre projet.